Réévaluation de l’AAH au 1er novembre 2018 et autres modifications liées à l’AAH

Un décret publié au Journal Officiel du 3 novembre 2018, confirme la réévaluation du montant à taux plein de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) de 5% soit 860 € mensuels pour une personne seule (contre 819 € jusqu’à présent). Cette réévaluation ne sera effective qu’au moment du versement de décembre. Pour rappel : le montant de l’AAH doit ensuite être porté à 900 € fin 2019.
Cependant si l’AAH bénéficie de deux augmentations exceptionnelles, elle ne devrait pas être revalorisée annuellement selon l’inflation les deux prochaines années. Ainsi en 2020, l’AAH ne sera augmentée que de 0.3% soit environ 3 euros au lieu de 12 si l’on se base sur une inflation à 1.3% en 2019 et de 1.4% en 2020 comme prévu par le gouvernement.

Ce décret modifie aussi le calcul du plafond des ressources pour les bénéficiaires de l’AAH en couple. Ainsi ce plafond est de 1,89 fois le montant de l’AAH au lieu de deux fois l’AAH jusqu’à présent.
A noter également, qu’une proposition de loi prévoyant de ne plus tenir compte des revenus du conjoint dans le calcul de l’AAH a été rejetée par les députés en avril 2018 puis le 24 octobre par le Sénat.

De plus, le gouvernement souhaite également supprimer au 1er novembre 2019 le complément de ressources (179.31€ par mois) versé en plus de l’AAH. Ainsi les personnes souhaitant en bénéficier pour la première fois se verront attribuer à la place la majoration pour la vie autonome (104.77€ par mois) tandis que les personnes qui bénéficient déjà du complément de ressources pourront continuer de la percevoir encore pendant 10 ans. Après cette période de 10 ans, la Majoration pour la Vie Autonome remplacera totalement le complément de ressources. Il faut signaler que les critères d’attribution de ces deux aides sont différents et qu’il y a de fait un risque que certaines personnes ne puissent pas prétendre à la Majoration pour la vie autonome.