Visite de la maison des canuts-Le jeudi 14 juin

Le jeudi 14 Juin 2019, était prévue une visite des traboules de la Croix-Rousse commentée par Yves, bénévoles de FAF APRIDEV, suivie d’une visite à la Maison des Canuts.

Pour une raison météorologique de type orages et averses nous avons eu le regret d’annuler la première visite. Nous nous sommes donc tous retrouvés dans les locaux de l’association FAF APRIDEV, pour un départ à 14h, accompagnés de notre joyeux Yves, en direction de la Croix-Rousse par le métro ficelle.

Une fois sur le plateau de la Croix-Rousse, Yves soucieux et ravis de transmettre tout son précieux savoir culturel, nous a emmené jusqu’au fameux gros caillou surplombant la ville de Lyon en passant par la réputée Place du marché. Le trajet était bien entendu agrémenté d’informations historiques détaillées qui nous laissaient parfois perplexes.

IMG_3783

Arrivée à la Maison des Canuts à 15h30, Musée consacré à la soierie, nous avons été gentiment installés dans une petite salle pour un cours plus qu’intéressant sur les origines de la soie, l’étude des vers à soie et les différentes textures de la soie que nous avons pu évaluer tactilement. Certain tissu était plus filandreux, plus rêches, d’autres était d’une douceur extrême. Nous avons ainsi pu découvrir des styles de soie que nous ne connaissions pas avec des explications plus passionnées les unes que les autres. Il n’y a pas de doute, l’art est une passion et notre guide du musée nous le transmettait bien.

IMG_3787

Nous avons été ensuite orientés à l’extérieur du Musée pour entrer dans un atelier sur le trottoir d’en face, de l’autre côté de la petite rue d’Ivry. Dans cet atelier des Canuts, au plafond très haut typique des appartements de la Croix-Rousse, nous avons découvert l’outil indispensable des fameux artisans Canuts : Le métier à tisser (immense et imposante machine en bois).

Nous avons de nouveau pu apprécier au toucher, les différentes broderies sorties de ces merveilleuses et surprenantes machines, dont nous avons eu un aperçu du fonctionnement avec leurs bruits et claquements si spécifiques. Ce n’est pas sans le savoir-faire indispensable de ces artisans Canuts dont la formation minutieuse s’étire sur sept années. Les Canuts de la Croix-Rousse reçoivent encore actuellement des commandes de partout dans le monde. On nous a expliqué que le délai de réalisation de ces soieries (nappes, tentures, revêtement de mobilier, foulards, etc. …) est bien souvent très long mais chaque minute compte. La moindre erreur de tissage sur un fil peut s’avérer fatale car diminue fortement la valeur du produit et le client peut également le refuser. Les Canuts sont donc très vigilants et concentrés sur leur travail et en cas d’erreur ils détissent et retissent pour s’assurer que le rendu sera de haute qualité. Comme sur une machine à coudre on trouve une canette et une bobine mais de grande taille évidemment vu la taille du métier à tisser. Lors de sa démonstration, notre guide, elle-même Canut, « jonglait » avec les différentes bobines de fils afin de reproduire un dessin coloré dont elle avait le modèle sous les yeux. Le rendu était impressionnant. De plus, les fils de soie laissaient apparaître cette douceur qui leur est propre mais aussi de jolis reflets de lumière.

Après cette belle démonstration, nous avons regagné la petite salle de la Maison des Canuts pour terminer la visite avec nos divers interrogations. Nous avons pu constater et apprécier, dispersés sur les murs de cette salle, d’innombrables tableaux et portraits de personnalités tel que Napoléon et bien d’autres, réalisé en fils de soie très fins. Le tout était bien détaillé, accompagné de parenthèses historiques et agrémenté des vives connaissances d’Yves dans ce domaine, qui s’est permis même quelques anecdotes pertinentes sur le sujet.

En partant Yves a laissé de notre part à tous un message de remerciement et d’encouragement dans le livre d’or de la Maison des Canuts.

IMG_3782

Yves nous a conduit ensuite vers les pentes de la Croix-Rousse et comme le soleil avait percé les nuages et que les gouttes avaient cessées d’humidifier le sol, il nous a entraîné dans une brève  balade urbaine. Sur le chemin il nous a demandé de faire une pause en haut des marches surplombant la ville de Lyon, en nous laissant croire que nous allions les descendre au pas de course pour que les Bressois ne ratent pas le train qui les ramènerait chez eux, mais ce n’était qu’une pause dans l’histoire croix-roussienne toujours avec de bonnes explications historiques dont il a le secret. Nous avons donc continué notre route en passant par une célèbre traboule pour descendre les pentes et rejoindre le métro. Nous avons donc pu faire une courte visite de traboule et personne n’a raté son train !

Voici donc une visite enrichissante artisanalement qui nous en a appris beaucoup sur notre ville.

Je reste bien-sûr à votre disposition pour toute question, suggestion ou inscription à nos activités et sorties.

Dynamiquement et positivement,

Roseline BÉNÉKIAN

Pôle Culture et Loisirs

FAF APRIDEV Rhône-Alpes

14 Rue Général Plessier

69002 LYON

04 37 57 77 41

rbenekian@apridev.org